facebook    twitter TripAdvisor

[ Imprimer ce circuit ]

Circuit 9 : Les maisons anciennes du secteur Brandon (municipalité et ville de Saint-Gabriel)

Les maisons sont classées par rang ou par rue. Les personnes qui désirent les voir à l'extérieur, le feront à leur façon.



Étapes du circuit

 

Municipalité de SAINT-GABRIEL-DE-BRANDON

Rang Saint-Amable

(du nom de la dernière concession de la seigneurie de Berthier)

(à prendre du Chemin du Lac ou route 347)

 

741, Maison Lionel Corriveau de style victorien, construite en 1850 et 1920.

 
 

Chemin Saint-Edmond

(à prendre à gauche au bout du rang Saint-Amable)

 

5700, Maison Gaston Tardif (1871) québécoise à versants droits, recouverte de planches à la verticale.

 
 

Chemin du Lac (route 347)

(Ce chemin fut ouvert en 1830)

 

4620, Maison Maurice Sarrazin (vers 1860) québécoise à versants droits, recouverte en bois et en bardeau.

 

4621, Maison André Gélinas (1864) québécoise à versants droits, recouverte en brique.

 

7144, Maison Yves Laurendeau (vers 1910) en pierre, à toit mansard à quatre versants, recouverte de tôle à la canadienne.

 
 

Domaine Sarrazin

(à prendre à partir du Chemin du Lac)

 

101, Maison Odette Sarrazin (après 1830) québécoise à versants droits, recouverte de planches verticales et en bardeau.

 
 

Chemin Marcil

(à prendre à partir du Chemin du Lac)

 

1847, Maison Serge Corriveau (1984) architecture d'imitation d'une maison du Bas-Saint-Laurent, décorée à la victorienne.

 

1850, Maison Marcil (1898) québécoise recouverte en bardeau de bois et d'amiante.

 
 

3e rang (route 348 Ouest)

 

1450, Maison Paul-Émile Sarrazin (1935) bungalow recouvert en papier goudronné et en bardeau.

 
 

Rue André

(à prendre des rues Maskinongé et Poitras)

 

10, Maison Lecours (1980) architecture d'imitation d'une maison de style colonial français de la région de Montréal.

 
 

Rang Saint-David (route 348 Est)

(du nom de la concession seigneuriale)

 

1180, Maison Cornellier-Dallaire (1818) à toit mansard à deux versants.

 

1451, Maison Réal Michaud (vers 1872) québécoise à deux versants, recouverte en bois et en brique.

 

1880, Maison Patrick Ricard (vers 1900) québécoise à versants droits, recouverte de tôle à baguettes.

 
 

Rang Saint-Louis

(du nom de la concession seigneuriale)

(à prendre du chemin vers Mandeville)

 

2041, Maison Laprade (1897) québécoise à versants droits, recouverte de planches posées à la verticale.

 

2171, Maison Nicoloff (vers 1808) québécoise recouverte de planches posées à la verticale.

 
 

Ville SAINT-GABRIEL

Rue Saint-Gabriel

 

9, Maison Rieu (+ de 100 ans) de courant cubique à quatre versants, recouverte de tôle à baguette et en bardeau.

 

12, Maison presbytérale (1860) québécoise à versants droits, recouverte de tôle à baguettes.

 

115, « La Belle Victorienne » (1887) recouverte de briques et de tôle à baguettes dont l'avant-toit compte de nombreuses consoles.

 

254, Maison Laurent Gravel (vers 1930) à toit mansard à quatre versants, recouverte de tôle à la canadienne.

 

299, Maison Sébastien Hamelin (vers 1900) de courant cubique, recouverte en bardeau d'amiante et de bois, ornée d'une jolie galerie.

 

340, Maison Guillaume Granger (1924) à toit mansard à deux versants, recouverte en planche horizontalement.

 
 

Rue Sainte-Anne

 

40, Maison Pierrette Diamond (1920) québécoise à versants droits, recouverte en planche horizontalement.

 

62, Maison Potvin-Gareau (1927) de style néoclassique, décorée à la victorienne.

 

82, Maison Claire Prévost (1892) québécoise à versants droits, recouverte en planche horizontalement.

 

120, Maison Marie-Andrée Champagne (+ de 100 ans) québécoise à versants droits, recouverte en planche horizontalement.

 

131, « La Normandie » (1944) de courant cubique à quatre versants, recouverte en brique.

 
 

Rue Dequoy

(du nom du premier curé de Saint-Gabriel de 1850 à 1855)

 

89, Maison René Allard (vers 1900) de style néo-Tudor, recouverte en tôle à la canadienne.

 

145, « Villa mon Plaisir » (1896) de style colonial anglais, à deux versants, recouverte en brique d'argile cuite.

 

152, Maison Bergeron (1896) de courant cubique, recouverte en brique et dont l'avant-toit est cintré.

 

167, Maison Doyle (1890) à toit mansard à deux versants, recouverte en brique.

 

168, Maison Godard (1867) québécoise à toit asymétrique, recouverte en tôle embossée. Emplacement de la 2e maison de Bernard Monday et de son monument.

 

179, Maison Pache-Grégoire (vers 1890) québécoise recouverte en tôle à baguettes et en bois.

 

440, Maison Trépanier (1910) de style victorien, recouverte en planche horizontalement.

 

445, Maison Shaw (vers 1900) de style néoclassique à trois pignons, recouverte de papier goudronné et de planches horizontales.

 
 

Chemin du Vieux Moulin

(à prendre de la rue Dequoy)

 

100, Maison Normand Granger (1918) bungalow à toit asymétrique, recouverte en planche et en bardeau.

 
 

Rue Michaud

 

49, Maison Maurice Michaud (1885) d'influence américaine, recouverte en planche horizontalement.

 
 

Rue Monday

(Bernard Monday fut le premier à résider sur le territoire du village)

 

53, Maison Cloutier-Turcotte (vers 1900) de style néo-Quenn Anne sobre, recouverte en bardeau.

 

102, Cabinet du Dr Granger (vers 1910) de courant cubique, recouvert en planche horizontalement.

 
 

Rue Saint-Pierre

 

223, Maison Bayard (1904) à toit mansard, à deux versants, ne comptant qu'une lucarne, recouverte en tôle embossée.

 
 

Rue Lanaudière

(du nom de la seigneurie aussi appelée du Lac Maskinongé)

 

170-172, Maison Majeau (vers 1909) de forme rectangulaire à quatre versants, recouverte en tôle embossée.

 
Copyright © 2017 La Chapelle Cuthbert. | Réalisation : Satellite Gestion Marketing.